Préambule icon

Préambule


1 чел. помогло.
Similar



Загрузка...
страницы: 1   ...   8   9   10   11   12   13   14   15   ...   107
return to the beginning
скачать

1937


reliure rouge à agrafes, club de l'association culturelle du CEA Saclay

janvier 1937

Cinquante ans La Société Astronomique de France 1887-1937 anon. p. 1-6. janvier 1937


Fig. 1 – Le salon où fut fondée la Société Astronomique de France, le 28 janvier 1887, dans les appartements de Camille Flammarion, 16 rue Cassini, à Paris

La première idée de la fondation de la Société Astronomique de France se trouve dans ^ L’Astronomie Populaire, 1re édition, 1879, p. 831 et son premier essai de réalisation dans l’Astronomie, Revue Mensuelle, 1882, pp. 115, 153 et 232

A la huitième réunion, le 9 novembre [1887], parmi les présentations, M. le Président donne lecture de la lettre d’une dame qui demande à faire partie de la Société (saluons la mémoire de Mme Cavaré). Après délibération, la réunion accepte le principe d’admettre les dames dans la Société.

Le Bulletin de la première année contenait 128 pages. Celui de la cinquantième année en contient 616

planche hors-texte La nébuleuse NGC 6995 Cygni (partie Sud) pose 7h 30mn Planche offerte par X janvier 1937

* La mission de la Société Astronomique de France au Caucase pour l’observation de l’éclipse totale de Soleil du 19 juin 1936 par G. Bidault de l’Isle pp. 7-30 janvier 1937


Fig. 2 – La gare de Beloretchenskaïa portant sur une banderole : Aux savants étrangers notre salut.

Fig. 3 – Station, dans l’aéroport de Beloretchenskaïa, de la Société Astonomique de France.(cliché Bidault de l’Isle)

Fig. 4 – Passage d’un grain sur la chaîne du Caucase.

Fig. 5 – Installation de la Station sur le terrain de l’aéroport.

Fig. 6 – Le motage des instruments.

Fig. 7 – La Mission organise son campement.

Fig. 8 – Le coelostat de L. De la Baume Pluvinel , confié à la mission.

Fig. 9 – La Tour Einstein, à l’Observatoire de Potsdam. (cliché Sagot).

Fig. 10 – La Place Rouge devant Saint-Basile.

Fig. 11 – Un tcherkess sur la Place Rouge à Moscou. (Cliché Kaplan).

Fig. 12 – Monastère de Novo Diévitchi à Moscou.

Fig. 13 – Le Kremlin et l’église de l’Ivan Veliki.

Fig. 14 – Moscou : le Kremlin et mausolée de Lénine.

Fig. 15 – La Mission française reçue par la Mission soviétique.

Fig. 16 – A l’heure du repas la Mission à Beloretchenskaïa.

Fig. 17 – Réception et banquet du Kholkoze offerts à la mission de la Société Astronomique de France.

Fig. 18 – Beloretchenskaïa, Dans les blés du Kholkoze de Velikhoé.

Fig. 19 – Khharkov. Les nouveaux gratte-ciel.

Fig. 20 – Les Bords de la mer Noire, à Odessa. Nuage coupé par une barre horizontale sombre. (Cliché Leclerc.)

Fig. 21 – Kiev, Vue sur le Dniéper.

Fig. 22 – Membres de la Mission : au premier plan, de gauche à droite : M. Guérillon, Mmes Bidault de l’Isle et Leclerc, M. Le Thierry. Au second rang : MM. D’Halluin et Bidault de l’Isle, Mme Kaplan. (Cliché J. Leclerc.) janvier 1937

Nous avions cinq jours pleins avant l’éclipse pour nous préparer et installer nos appareils. C’était suffisant, mais nécessaire. … Le coelestat avait deux mirois ; miroir supérieur 150mmm… miroir inférieur 200mm…..Aucun de nous n’avait vu d’éclipse totale de Soleil

Séance du 9 décembre 1936 par André Hamon pp. 31-37. janvier 1937


.. à l’Amphithéatre Descartes, à la Sorbonne, devant une asistance tellement nombreuse qu’il est nécessaire de se serrer sur les sièges … 28 nouveaux sociétaires … Au sujet de la Pluralité des mondes habités ….baron Jacquinot, à Bettembourg…. Chose curieuse, les satellites d’Uranus et de Neptune tournent en sens rétrograde autour de leurs planètes-mères.. Ce fait, très important, à mon avis, n’a jamais reçu , que je sache, d’explication satisfaisante. Cette explication ne serait-elle pas facilitée, si l’on admettait que ces planètes circulent non loin du point de jonction de deux filaments gazeux, l’un émis par le Soleil, l’autre par l’étoile étrangère ?

Quatrième réunion de la commission de photographie astronomique par Lucien Saget p. 38. janvier 1937

Bolide du 29 août 1936 par G.C.F. pp. 39-42. janvier 1937


1 tableau de 22 observations

Fig. 23 – Trajectoire apparente du bolide repérée sur le coel par Mlle Gabrielle bourdon.

Fig. 24 – Localités d’où a été observé le bolide du 29 août 1936.

Fig. 25 – Observation de M. Beauchataud, à Montbrond (Charente).

Nouvelles recherches sur la chute de la grande météorite sibérienne du 30 juin 1908 par R. Bernson pp. 42-45. janvier 1937


1 tableau de 11 lignes : enregistrement des ondes atmosphériques produites par la chute de la météorite sibérienne du 30 juin 1908 … théorie de Whipple … magnifiques nuages argentés…. Il faut espérer … que la grande météorité sibérienne pourra bientôt être retrouvée.

L’activité solaire par Marguerite D’Azambuja pp. 46-48. janvier 1937


Fig. 26 - rotation 1112 du 28 octobre au 24 novembre 1936 Systèmes de coordonnées Jours d’observations Représentation de divers objets.

*L’Univers par G.C.F. pp. 48-49. janvier 1937


… Il y a moins de vingt ans, les nébuleuses spirales étaient encore regardées par beaucoup d’astronomes comme enfermées dans les limites de notre Voie Lactée…. V.M. Slipher qui, à l’Observatoire Lowell de Flagstaff (Arizona), avait, le premier, mesuré en 1912 la vitesse d’une nébuleuse,…

ET Nouvelles de la science, variétés, informations pp. 50-53. janvier 1937


Étoiles invisibles La vie sans air Bolide vu en plein jour Election à l’Académie des Inscriptions et des Belles Lettres Suppléments de cotisation Académie des Sciences … les auroores polaires… Le seul point obscur est celui de la conservation de la charge positive de la Terre ; cette conservation peut provenir de la capture d’atomes de CaII émis par le Soleil Henri Camichel spectres de la Nova Lacertae obtenus avec le spectrographe de la grande lunette de Meudon.

Le ciel du 1er au 31 mars 1937 pp. 53-56 fig. 27-28 janvier 1937

février 1937

L’aurore boréale par P. Th. Justesen pp. 57-60. février 1937


[descriptions précises]

Fig. 29 – Une aurore boréale en Laponie Finlandaise. (Cliché Justesen.)

Fig. 30 – Draperie aurorale en Laponie Finlandaise.

Le Soleil et la Terre par Henri Azam p. 60. février 1937


.. une ..éruption d’hydrogène.. s’est produite le 27 janvier entre 10 heures et 12 heures .. blocage général des liaisons par ondes courtes Bamako 10jh15 à 11h20 Saïgon/Hanoï 10h 35 11h30 Téhéran 10h55 à 11h 35

* La mission de la Société Astronomique de France au Caucase pour l’observation de l’éclipse totale de Soleil du 19 juin 1936 par G. Bidault de l’Isle (suite et fin) pp. 61-73. février 1937


Dig. 31 – M. Leclerc et sa caméra dans le grand miroir du coelostat. (Cliché J. Leclerc.)

Fig. 32 – L’avion du gouvernement soviétique mis à la disposition de la Mission. (Cliché Kaplan).

Fig. 33 – Banquet offert par le Kolkhoze de Vélikhoé à la Mission de la Société. (Cliché Bidault de l’Isle.)

Fig. 34 – L’éclipse totale photographiée par M. Kaplan.

Fig. 35 – L’éclipse totale photographiée par M. H. d’Halluin(lunette de 0m,075).

Fig. 36 – L’éclipse totale à 4h 0m 25s (Cliché G. Bidault de l’Isle, objectif Elmar de 90 millimètres de foyer, appareil leica, pellicule Isopan Agfa)

Fig. 38 – Après le 3° contact, cliché pris à 4h 6m 30s par M Bidault de l’Isle. App. Leica, obj. Elmar de 90m/m de foyer, f/4, pell. Isopan.

Fig. 39 – Variation de la valeur de la lumière zénithale pendant la durée de l’éclipse. (Dr Justesen). février 1937

Planche II - L’éclipse totale de Soleil du 19 juin 1936 Photographiée à Beloretchenskaïa (U.R.S.S.) à 4hom10s (T.U.) par M. R. Sagot, Membre de la Mission de la Société au Caucase

Planche III Eclipse de Soleil du 19 juin 1936 Fragment du film cinématographique de l’éclipse obtenu par M.J. Leclerc, Membre de la Mission de la Société au Caucase

Fig. 40 – Cliché obtenu à 4h 13m 10s par M. G. Bidault de l’Isle.

Fig. 41 – Observations thermométriques obtenues par M. G. Bidault de l’Isle.

Fig. 42 – Variations de la pressioon barométrique pendant l’éclipse(M. G. Bidault de l’Isle

Fig. 43 – Graphique du mouvement de l’aiguille aimantée pendant l’éclipse du 19 juin 1936 (Observation de M. G. Bidault de l’Isle)

Fig. 44 – lettre adressée par Camille Flammarion le 5 octobre 1905 à une Astronome de l’Observatoire de Kharlov et qui a été montrée avec fierté par la destinaire elle même au cours de la réceptio de la mission de la Société (Cl. Bidault de l’Isle)

Fig. 45 – Kolkhoziens après l’éclipse, au camp des astonomes russes février 1937

Détermination des coordonnées Chronométrage des contacts Le premier contact fut observé de justesse… Placés à quelques mètres l’un de l’autre, les deux observateurs annoncèrent rigoureusement ensemble le commencement de la totalité ; il en fut sensiblement de même pour la fin. Toutefois, l’un et l’autre déclarèrent avoir annoncé la fin de la totalité avec un léger retard d’une seconde environ, conséquence d’un effet de surprise. Compte tenu de cette correction d’une seconde, tous deux notèrent 92 secondes pour la durée de la totalité. Les heures observées sont affectées d’une incertitude de +-5 secondes imputable au matériel chronométrique utilisé. Eclat du croissant solaire juste avant la totalité Grains de Baily Lumière cendrée Cornes du croissant solaire Ombre portées-Ombres volantes-Ombre de la Lune- Abaissement apparent du ciel- Eclat et coloration de l’atmosphère et de l’horizon Nous avons très bien observé l’arrivée extrêmement rapide, su côté de l’ouest, de l’ombre de la Lune sur les nuages. Ce phénomène nous a impressionné surtout par sa rapidité. Il semblerait qu’un cyclone se précipite, avec une vitesse inouïe, du fond de l’horizon, apportant avec lui une obscurité terrifiante, présageant un cataclysme affreux. Obscurité pendant la totalité, visibilité des étoiles L’obscurité pendant la totalité était assez grande pour obliger à se servir d’une lampe de poche afin de manier les instruments. Intensité de la lumière au zénith Observations calorimétriques Observations thermométriques Observations barométriques Déclinaison magnétique Effet de l’éclipse sur les transmissions radiotéléphoniques Influence de l’éclipse sur les animaux et les plantes

Groupe d’Alsace par G. Rougier pp. 79-81 février 1937


Fig. 46 – Saturne, le 11 août 1936, à 1h30m (dessin de R. Schlumberger).

… on arrive à trouver de façon très satisfaisante l’origine de 80 p. 100 au moins et peut-être de la totalité de la brillance du ciel nocturne.

Observations de  Cassipeiae en décembre 1936 par G. Oriano p. 81 1 tableau

La comète Peltier (1936 a) par G Blum pp. 82-83.


Fig. 47 – La Comète Peltier, photographiée le 25 juillet 1936, à l’Observatoire de Paris, par M. G. Blum (objectif de 0m,33 de la carte du Ciel, plaque Superfulgur, contretype par contact).

Création d’un service national de recherches d’astrophysique par Henri Mineur pp. 83-85.


En arrivant au pouvoir au mois de juin dernier, M. Léon Blum, Président du Conseil, a créé un Sous-Secrétariat d’Etat à la Recherche Scientifique…. Dans la région de Forcalquier même, le plateau de Saint-Michel a été choisi… J. Dufay, directeur de l’Observatoire de Lyon, a été désigné pour diriger le nouvel observatoire.

L’activité solaire par Marguerite D’Azambuja-Roumens p. 86.


Fig. 48 - rotation 1113 du 24 novembre au 22 décembre1936

Photographie astronomique Utilisation de l’objectif astro-visuel par J Bordier pp. 87-90.


Fig. 49 – Oculaire photographique employé par M. J. Bordier A, lentille plan convexe de f=10m/m – a, verre jaune collé. B,lentille plan convexe de f=33m/m – C, lentille d’objectif photographique de f=208m/m – D, diaphragmes. E, bague de butée. février 1937

fig. 50 – Photographie de la Lune( région de Copernic), obtenue le 8 septembre 1935 à 20h30, par M. J. Bordier, à Nevers.

Roger Bochkovitch par Georges Nikolitch, pp. 91-98 1 portrait


Fig. 52 – Manuscrit de Bochkovitch, en italien. Entre la 1re et la 9me ligne l’astronome écrit en langue nationale slovène.

Nouvelles de la science, variétés, informations pp. 99-101.


Retour de la comète périodique Daniel 1909 IV (1937a) Comète Whipple (1937 b) Prix de l’Académie des Sciences en 1936

Le ciel du 1er au 30 avril 1937 pp. 101*104 fig. 53-54

mars 1937

L’œil le plus puissant du monde Le grand télescope de 5 mètres d’ouverture du Mont Palomar par Gabrielle Camille FLAMMARION pp. 99-114. mars 1937


Fig. 55 – Le disque de 200 pouces (5 mètres) de diamètre dans lequel on taille actuellement le miroir du plus grand télescope du monde.

Fig. 56 – Les deux principales lunettes de Galilée conservées à Florence. (Echelle : 1/10e).

Fig. 57 – Tableau comparatif des miroirs de divers télescopes : 0m,75, 1m,50 et 3 mètres. Au fond le cadre du miroir de 5 mètres du nouveau télescope du Mont Palomar. (Cliché ^ La Nature.)

Fig. 58 – Partie supérieur du four à recuire le bloc de verre de 5 mètres de diamètre. On aperçoit les sorties des différent rhéostats de chauffage et la suspension du refroidisseur. . (Cliché La Nature)

Fig. 59 – Une batterie de régulateurs automatiques de température, grâce auxquels le refroidissement du bloc de verre put être graduellement effectué.(Cliché ^ La Nature.)

Fig. 60 – Le bloc de verre à sa sortie du refroidisseur est chargé sur un monte-charge de 60 tonnes. Au dessus de lui, au premier plan, on aperçoit une partie du four à recuite garni de rhéostats électriques au chrome-nickel.(Cliché La Nature). mars 1937

…. Les progrès de l’Astronomie ont été intimement liés au développement et au perfectionnement de l’optique…. C’est avec un télescope newtonien que Huygens résolut l’énigme des anneaux de Saturne…. C’est également avec un télescope newtonien que Cassini trouva 4 satellites de Saturne et la division des anneaux qui porte son nom. ….. un disque réussi fut obtenu le 2 décembre 1934

Les anneaux de Saturne en janvier 1937 par A. DANJON et G ROUGIER pp. 115-121. mars 1937


Fig. 61 – Dessin de E.E. Barnard, le 12 décembre 1907, à 11h 30m. (G.M.T.)

Fig. 62 – Croquis (négatifs) des annneaux de Saturne le 1, 2, 9, 10 et 12 janvier 1937.

Du 29 décembre 1936 au 21 février 1937, les anneaux de Saturne nous ont montré leur face opposée au Soleil…. Les phases observables en janvier 1937 rappelaient de très près celles de juillet 1907 … Une différence si profonde entre les phénomènes de 1907 et ceux de 1937 est bien faite pour surprendre. La théorie de la diffusion de la lumière par les anneaux en arrière de leur plan est difficile à faire….. Voici le journal détaillé des observations. Nous donnons pour chaque jour la hauteur S du Soleil sur le plan des anneaux, celle de la Terre T, et le petit axe des anneaux, b

L’influence de l’éclipse totale de lune sur la propagation des ondes hertziennes par Pio EMMANUELI pp. 121-122. mars 1937


1 tableau

Séance du 3 février 1937 par André HAMON pp. 123-129. mars 1937


liste de 56 nouveaux sociétaires

Le dernier maximum de Mira Ceti par P. MULLER pp. 130-131. mars 1937


1 tableau

Fig. 63. – Le dernier maximum de Mira Ceti d’après les observations de M. P. Muller, à Strasbourg.

Cinquième réunion de la commission de photographie astronomique par Julien SAGET pp. 131-133. mars 1937


question à l’ordre du jour : le développement des photographies astronomiques

Groupe d’Alsace par G. ROUGIER pp. 134-135 mars 1937

L’activité solaire pendant le 4me trimestre 1936 par W BRUNNER p. 136. mars 1937

L’activité solaire par Marguerite D’AZAMBUJA pp. 137. mars 1937


fig. 64 rotation 1114 du 22 décembre1936 au 18 janvier 1937

♦ L’activité magnétique p. 138 mars 1937


Fig. 65 et 66 – Perturbations magnétiques enregistrées le 29 novembre 1936 et les 7 et 8 janvier 1937, par M. Perrotey, à Juvisy.

M. J Perrotey, à Juvisy, utilisant un magnétographe Lyot de sa construction, obtient un enregistrement continu des perturbations magnétiques terrestres.

Un instrument d’amateur par Marcel LUIZARD pp. 139-141. mars 1937


Fig. 67 – Monture équatoriale construite par M. M. Luizard, à Montargis (Loirest).

Fig. 68 – L’ensemble de la lunette montée.

Fig. 69 – La lunette démontée.

.. une lunette … Elle se démontent en quatre parties… Quand ces quatre objets sont rangés dans le coin d’une chambre, ils ne tiennent pas plus de place qu’un homme debout. .. objectif .. 102mm mars 1937

Nouvelles de la science, variétés, informations pp. 141-148. mars 1937


Comète Wilk (1937 c) Comète Whipple (1937 b) Comète Daniel (1937 a) Photographie de la comète Wilk (1937 c) Un admirable spectacle céleste la magnitude stellaire de la belle planète [Vénus] atteint son maximum –4,4 tous les quatre ans. Appel aux observateurs pour la prochaine éclipse de l’étoile double  Aurigae Les inondations désastreuses de l’Amérique Académie des Sciences Les longueurs d’onde de la raie 5 303 aux bords est et ouest ont été comparées et leur déplacement indique, pour la couronne, une vitesse de rotation voisine de celle du Soleil Suppléments de cotisation Bibliographie

Il Sole (Le Soleil) par Giorgio Abettei

Annonce de monographies : The masses of the stars par Henry Norris Russel et Methods and results of statistical investigations concerning stellat distributions par Bart J. Bok

Bibliothèque Liste des ouvrages offerts gracieusement:

Annuaire du Bureau des Longitudes pour 1937

Connaissance des temps pour 1937

Préparation à l’étude des probabilités par Th. Leconte et R. Deltheil

Le travail des verres d’optique de précision par le Colonel Ch. Dévé

Travaux de l’association de géodésie tome 13 fasc. 1

Bibliographie géodésique tome 1 , par le Général Perrier

Almanach astrologique pour 1937 Bibliothèque Chacornac

Les bases de l’influence des phénomènes solaires en météorologie par H. Mémery

Dans la Légion d’Honneur

Le ciel du 1er au 31 mai 1937 pp. 148-152. mars 1937


fig. 70-73

Avril 1937

Conjonction de Vénus avec la Lune pp. 153-155 [cf. L’Astronomie, novembre 2005, pp. 586-588] avril 1937


Fig. 74 – Rapprochement de la Lune et de la planète Vénus le 15 Mars 1937, à 18h 50m, photographié à l’Observatoire Flammarion, de Juvisy. On remarquera le lumière cendrée de la lune. Photographie F. Quénisset.

Fig. 75 – La conjonction de Vénus et de la Lune le 14 février 1937, à 20h 6m (T.M.E.C.), photographié au-dessus de la gare de Venise par M. Umberto Fedele.

Le cinquantenaire de la Société p. 155. avril 1937


… faciliter le voyage aux Sociétaires ne résidant pas à Paris … le Comité de Direction des Grands Réseaux de Chemins de fer français ….. réduction de 40 pour 100

Séance du 10 mars 1937 par André HAMON pp. 156-164. avril 1937


fig. 76 sous la présidence de M. Jean Perrin, Prix Nobel, Sous-Secrétaire d’Etat à la Recherche Scientifique .. à l’amphithéâtre Richelieu, à la Sorbonne. Le programme qui a été élaboré … comprendra … un puissant observatoire situé sue les plateaux de la Haute Provence… Nous ne perdons pas de vue la possibilité de créer une seconde station dans l’autre hémisphère, à Madagascar probablement, ce qui fournira aux astronomes français l’occasion d’ étudier le ciel austral

33 nouveaux sociétaires M. Eutrope Jourdain décrit la construction d’un support équatorial pour alidade qui permet de localiser très exactement dans le ciel un objet dont on connaît les coordonnées. .. trouver, en plein jour, les positions de Vénus, de Mercure et des étoiles les plus brillantes. Les graduations de cet instrument ont été très simplement constituées de deux rapporteurs en cuivre.

Fig. 76 – Equatorial pour alidade construit par M. E. Jourdain.

L’albedo des planètes et de leurs satellites par G. ROUGIER pp.165-184. avril 1937


Fig. 77 – Diffusion de la lumière par une planète. Chaque point de la planète diffuse la lumière reçue du Soleil dans toute la partie de l’espace qui est au dessus de son horizon. Pour déterminer l’albedo de Bond, il faut intégrer la lumière diffusée par la totalité de la surface éclairée dans tout l’espace.

Fig. 78 – Indicatrice de diffusion. La courbe en trait plein représente l’indicatrice de diffusion de la Lune tracée en portant, suivant les différentes directions, les valeurs numériques de () = E/100. La courbe en trait interrompu représente l’indicatrice de diffusion calculée à l’aide de la loi de Lambert.

Fig. 79 – Instrument réalisé pour la photométrie photoélectrique du Soleil. Coupe verticale suivant l’axe de l’instrument. O1 et O2 sont les deux objectifs de microscope destinés à réduire l’éclairement sur la cellule photoélectrique A. Le levier extérieur L permet de déplacer le bâti métallique tt qui porte les objectifs dans la chambre noire en bois. Pour l’observation la position du bâti est définie par trois pointes mousses m,m. Le diaphrame d0 limite le champ de l’instrument dont le diamètre angulaire est de 2° ; les diaphragmes d1, d2, … d7 sont placés de manière à éliminer toute lumière parasite.

Fig. 80 – Indicatrices de diffusion de Vénus, de la Terre et de la Lune.

Fig. 81 – Courbes de lumière des satellites de Jupiter d’après Stebbins. En abscisse les angles de phase de Jupiter vu de la Terre. En ordonnée les différences de magnitude, rapportées à la phase pleine, pour chaque satellite. Pour le satellite IV les observations faites lorsque le satellite précède Jupiter donnent une courbe de lumière différente de celle (Ivf) que donnent les observations effectuées lorsque le satellite suit la planète. Cette particularité est due à la répartition irrégulière des taches sur le satellite. Ces observations ont été faites pendant l’été 1927. Les courbes en pointillé sont relatives à des observations faites l’année précedente. En dessous onservations d’Uranus, dont les angles de phase sont inscrits en bas. avril 1937

Nous devons prendre les corps célestes comme ils sont et non pas comme nous désirerions qu’ils soient pour nous faciliter le calcul, c’est à dire doués de propriétés qu’en réalité ils n’ont pas…. Pour les rayons lumineux auxquels la cellule photoélectique est sensibles , la Lune ne restitue à l’espace qu’environ le vingtième de l’énergie qu’elle reçoit du Soleil. … Vénus restitue à l’espace bien près des deux tiers de la lumière reçue du Soleil. P. 183 Tableau magnitude, diamètre apparent, brillance moyenne, intégrale de phase et albedo de Bond pour planètes et satellites

L’Astronomie à l’exposition pp. 185-188. avril 1937


Exposition Internationale des Arts et Techniques dans la Vie Moderne … C’est au Grand Palais, complètement métamorphosé et devenu le « Palais de la Découverte » qu’est installée la Section consacrée aux splendeurs du ciel. Elle occupe une suite de vastes salles et de galeries dont la surface murale développée dépasse 2.000m² Grand escalier (salle 107) Le planétaire Agrandissement photographique de la Voie Lactée, de 20mètres x 4,50 Grand panneau de la classification et de l’évolution des étoiles, d’après Russel, par P. Baize Salle de l’Univers stellaire (salle 106) Salle du Soleil (salle 105) film cinématographique d’une grande éruption solaire. Au centre de la salle, la Grande Lunette vertical donne par projection une image du Soleil de 1 m. 20 de diamètre dans la journée ; et le soir, permet aux visiteurs, d’observer les principales curiosités du ciel. Salle de la Lune (salle 104) Salle des Planètes (salle 103) Salle de Comètes et des météores (salle 102).. à noter les photographies stéréoscopiques de comètes. Salle de l’Astronautique (salle 101)… une fusée de 2 mètres de long a été présentée par la Cleveland Rocket Society Observatoires et Instruments (salle 108)

Observations de Saturne (juillet-décembre 1936) par M. DURUY p. 189. avril 1937

L’activité solaire par Marguerite D’AZAMBUJA p. 190. avril 1937


Fig. 82 - rotation 1115 du 18 janvier au 14 février 1937

♦ L’activité magnétique pendant le mois de février 1937 par PERROTEY p. 191 avril 1937


Fig. 83 – Perturbation magnétique enregistrée le 3 février 1937, par M. Perrotey, à Juvisy.

Groupe d’Alsace par G. ROUGIER pp. 192-193. avril 1937


.. les observateurs devront maintenant attendre l’année 1966 pour assister dans de bonnes conditions à une nouvelle disparition des anneaux.

Sixième réunion de la commisson de photographie astronomique par Lucien SAGET pp. 193-194. avril 1937


enquête sur les plaques photographiques utilisées avec succès en photographie astronomique

Nouvelles de la science, variétés, informations pp. 194-197. avril 1937


La planète Pluton est-elle un ancien satellite de Neptune ? Une étoile faible à fort mouvement propre 22h,5 –15°,7 3 »,27 dans l’angle de position 46°,0 Académie des Sciences Bibliographie Suppléments de cotisation [68 noms, dont Dauvillier, Wehrlé et Thuaire]

Le ciel du 1er au 30 juin 1937 pp. 197-200. avril 1937


Fig.. 84 - Lieux d’où l’on verrra l’éclipse de Soleil du 8 juin 1937

Fig. 85 – Aspect du ciel de France le 1er juin à 23h 6m, ou le 15 à 22h 6m.

Mai 1937

Notre cinquantenaire La séance solennelle du 16 juin pp. 201-202. mai 1937


Fig. 86 – Cadran stellaire de Sirius et de son compagnon. Sur l’orbite du petit compagnon sont inscrites les grandes dates de la Société Astronomique de France, depuis la première édition de ^ L’Astronomie Populaire et la Fondation de l’Observatoire de Juvisy qui l’ont préludé :

1882 : La revue L’Astronomie.

1887 : Fondation de la Société Astonomique de France.

1892 : Observatoire de la Société.

1900 : Installation de l’Equatorial de 0m,19 à l’Observatoire de la Société.

1904 : Première Fête du Soleil.

1914-1918 : La Terre est en feu. Vaillament, la Société poursuit son œuvre pacifique d’instruction générale et de progrès.

1922 : Hommage à Camille Flammarion.

1933 : Fondation de la ^ Bibliographie mensuelle de l’Astonomie.

1935 : Nouvel équatorial de l’Observatoire de la Société.

1936 : Première mission de la Société pour l’observation de l’éclipse totale du 19 juin. (A noter que certaines dates se chevauchent inévitablement).

Quelques observations de la couronne solaire et des protubérances en 1935 par B. LYOT pp.203-218 mai 1937


Fig. 87 – Schéma du coronographe de 0m,20 d’ouverture.

Fig. 88 – Schéma montrant la disposition du coronographe et du spectrographe.

Fig. 89 – [Photographie du] Le Coronographe et le spectrographe fixés sur l’équatorial du Pic du Midi.

Fig. 90 – Le barillet du coronographe et son logement dans le tube.

Planche IV Protubérances photographiées dans spectrographe

F et G au Nord-Ouest, le 27 août, à 15h et à 17h30

H,I et J : à l’Est, le 11 septembre, à 10h14, 10h30 et 10h 50 (images extraites du film cinématographique)

K,L, M et N, la protubérance du 27 août photographiée à 12h15m K et N avec le spectre continu _ L, avec la raie D3 _ M, avec la raie H

Planche V Spectres de la coouronne

A : Les raies rougess 6374 et 6702 (fente à 30 » du bord Est du Soleil)

B : la raie infra-rouge 7 892 (fente diamétrale)

C : ma raie 7 892 (fente circulaire)

D et E : La raie verte 5 303 à Meudon (fente Est-Ouest)

Fig. 91 – Tracés, au microphotomètre, de la raie verte et des raies solaires voisines , à 8’, 4’ et 2’ du bord du Soleil.

Fig. 92 - Détermination du contour véritable de la raie coronale 5.303.

Fig. 93 - Détermination du contour véritable de la raie coronale 6 374.

Fig. 94 - Détermination du contour véritable de la raie coronale 6 702. mai 1937

Protubérances photographiées sans spectrographe et Spectre de la couronne Lentille principale du coronographe Spectrographe Spectres obtenus… dispositif avantageux pour la recherche des raies coronales : parfois celles ci ne sont observables qu’en certains points du bord solaire et on risque de les manquer avec une fente rectiligne. Observations faites à Meudon Largeur des raies coronales Observation directe de la couronne Observation directe des protubérances Mouvements des protubérances Etude des protubérances au moyen de filtres colorés

Séance du 14 avril 1937 par André HAMON pp. 219-223. mai 1937


dans le bel amphithéâtre de l’Institut Océanographique 30 nouveaux sociétaires .. film accéléré de nuages, pris à l’Observatoire du Pic du Midi

Première exposition de la commission de photographie astronomique mai 1937


à l’occasion de la séance solennelle du cinquantenaire d e la Société d’Astronomie le 16 juin 1937 dans le hall d’accès du grand amphithéâtre de la Sorbonne p. 224 … toutes les épreuves devront être exécutées sur papier et non montées.

^ Les expériences sur les fusées à travers le monde par Alexandre ANANOFF pp. 225-229. mai 1937


Fig. 95 – La fusée de Tiling sur le champ d’expérience de Tempelhof. (Ph. G. P.).

Fig. 96 – La fusée américaine n°4 expérimentée en septembre 1932. (Photo A.R.S.).

.. le problème est dans sa phase expérimentale .. le 10 novembre 1933, une explosion anéantit le laboratoire, tuant Tilling et ses deux collaborateurs.

Le pouvoir séparateur des lunettes (suite et fin) par Louis ROY pp. 229-236. mai 1937


Fig. 97 – [Coupe radiale schématique de la figure d’Airy]

Fig. 98 – [Perspectives filaires de fonction d’étalement, étoile simple puis double]

Image focale d’une étoile Image focale d’une étoile double à composantes égales Pouvoir séparateur pour deux composantes égales

L’activité magnétique du 27 février au 31 mars 1937 par PERROTEY p. 236. mai 1937

L’activité solaire par Marguerite D’AZAMBUJA p. 237. mai 1937


fig. 99 rotation 1116 du 14 février au 14 mars 1937

La planète Saturne pp. 238-341. mai 1937

Nouvelles de la science, variétés, informations pp. 242-244. mai 1937


Les grands groupes de taches solaires d’avril 1937 Sirius en 1937 Académie des Sciences

Le ciel du 1er au 31 juillet 1937 pp. 245-248. mai 1937


fig. 100-103

Juin 1937

VLes planètes sont-elles habitables ? par A. DANJON pp. 249-264. conférence du 3 février 1937 juin1937


Fig. 103 – La planète Vénus, le 10 novembre 1926 à 10h 30m Diamètre 9 »8. Phase 4°. Réfracteur de 486mm. ; gross. 400. (Observatoire de Strasbourg ; M. A. Danjon.)

Fig. 104 – La planète Mercure, le 14 février 1934 à 16h 25m Diamètre 6 »4. Phase 72°. Réfracteur de 486mm. ; gross. 400. (Observatoire de Strasbourg ; M. A. Danjon.)

Fig. 105 – La planète Mars, le 12 mai 1935 à 19h 50m Diamètre 13 »3 Phase 27°. Centre : long. 84°, latitude +24°. Réfracteur de 486mm., objectif Couder. Gross. 400. (Observatoire de Strasbourg ; M. A. Danjon.)

Fig. 106 – La planète Mars, le 30 mai 1935 à 20h 20m Diamètre 11 »7 Phase 34°. Centre : long. 285°, latitude +24°. Réfracteur de 486mm., objectif Couder. Gross. 400. (Observatoire de Strasbourg ; M. A. Danjon.)

Fig. 107 – Composition schématique du rayonnement total d’une planète. S = radiation solaire diffusée P = radiation planétaire propre.

Fig. 108 – Couple thermo-électrique. A et B : soudures.

Fig. 109 –[Schéma de définition de deux points alternativement visés]

Fig. 110 – [Schéma de modulation]

Fig. 111 – Bandes d’absorption du gaz carbonique dans le spectre de Vénus, d’après Adams et Dunham (Publ. Of the Astr. Soc. Of the Pacific, 44, 1932) En haut, spectre solaire; au centre, spectre de Vénus; en bas, même spectre élargi.

Fig. 112 – La bande B de l’oxygène dans le spectre de Mars et celui du Soleil, d’après Adams et Dunham (Astrophysical Journal, 79, 1934) a) Mars (V=-13,76km./sec.) ; b) Soleil ; c) Mars (V=+12,42km./sec.).

Fig. 113 – Spectres des grosses’s[?] photographiés par M. V. Slipher à l’Observatoire Lowell, Flagstaf, Arizona (Monthly Notices, 93, 1933). De haut en bas : La Lune, Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune.

… une question qui tient une si grande place dans nos annales … il ne paraît pas téméraire de se demander si les planètes sont habitables … L’astronautique étant à l’ordre du jour, ce problème doit l’être aussi…. Si quelqu’un d’entre vous a rêvé de faire un séjour sur la planète Mars, je suppose que ce n’est pas dans l’intention d’y mener le genre d’existence de la marmotte. Water cell transmissions and planetary temperatures, par Donald H. Menzel Astrophysical Journal 58, 1923 … l’absence d’oxygène dans l’atmosphère de Mars , et la raréfaction évidente de cette atmosphère, donneraient la preuve décisive qu’à aucune époque, il n’y a eu de végétation sur cette planète.

Séance du 5 mai 1937 par André HAMON pp. 265-270. juin1937


11 nouveaux sociétaires

^ Les expériences sur les fusées à travers le monde (suite et fin) par Alexandre ANANOFF, pp. 271-278. juin1937


Fig. 114 – Installation d’une chambre de combustion en banc d’essai (Amérique).

Fig. 115 – Première fusée à combustible liquide de Goddard (Auburn, 16 mars 1926).

Fig. 116 – Mise en place de la fusée expérimentale de Goddard.

Fig. 117 – « Tour de lancement » de 18m,30, érigée à Roswell.

Fig. 118 – Départ de la fusée postale de Schmiedl, dans les montagnes autrichiennes. Dans la vallée on aperçoit le village desservi.

Fig. 119 – Un magnifique départ de fusée postale.

Fig. 120 – Descente parachutée.

Soutenu par le mécène Daniel Guggenheim, Goddard put continuer ses recherches délaissées durant quelques années. En 1927, au sein de la Société Astronomique de France, fut fondé , sur l’initiative de MM. Robert Esnault-Pelterie et André HIRSCH, un « Prix international d’Astronautique »… Il faut reconnaître qu’en France, en dehors de travaux théoriques, et des expériences de laboratoire, aucun lancé de fusée n’a été effectué…. L’ère de l’Astronautique est inévitable

Passage partiel de ^ Mercure devant le Soleil le 11 mai 1937 Capitaine GAFFIOT pp. 279-280. juin 1937


Le passage devait avoir lieu , pour Hanoï,… de 15h42 à 16h 14…. A 16heures, le minuscule demi-disque de Mercure était nettement visible à la loupe sur l’écran. … A l’Observatoire de Meudon le ciel est resté couvert.

* L’actvité magnétique 1937 rotation n° 1117 PERROTEY p. 280. juin 1937

L’activité solaire par Marguerite D’AZAMBUJA p. 281. juin 1937


fig. 121 rotation 1117 du 14 mars au 10 avril 1937

L’activité solaire pendant le 1er trimestre 1937 par W BRUNNER p. 282. juin 1937

♦ La cinémathèque de la Société Astronomique de France p. 283 juin 1937


1° Ve Congrès astronomique international

2° L’activité astronomique internationale … l’éclipse de Lune du 14 septembre 1932 pbservée à l’Observatoire de la Société Astronomique de France

3° L’éclipse de Soleil du 19 juin 1936 filmée de l’Observatoire Flammarion de Juvisy (M. Krzipow)

4° Voyage dans le Ciel

5° Un tour dans la lune

6° Le système solaire

7° Comment la Lune tourne autour de nous.

8° Les merveilles du ciel.

9° Protubérances solaires filmées avec le coronographe (M. Lyot)

10° L’éclipse totale de Soleil du 11 juin 1936.

11° Déformation du soleil couchant.

12° L’Observatoire du Pic du Midi

13° Visite à l’Observatoire de Paris. Eclipse de Soleil de 1912

14° A traversles siècles et les astres

15° Le système planétaire

16° Le service de l’heure. juin1937

17° Effets de nuages accélérés.

18° Stries atmosphériques. Ralenti.

19° Les tourbillons convectifs (O.N.M.)

20° Les merveilles de la création (U.F.A.)

Pour les amateurs de cadrans solaires par A. JARSON pp. 284-285. juin1937


Fig. 122 – La coupole de l’Observatoire M. Schlumberger et le cadran solaire, construit par M. Jarson.

F. 123 – Le cadran solaire construit par M. Jarson.

le style est muni à son extrémité d’un disque percé permettant une approximation de l’heure impossible à obtenir d’une simple tige se terminant en pointe.

Eclipse totale du 19 juin 1936 Mission du Bureau des Longitudes pp. 286-289. juin1937


Fig. 124 – Appareillage de MM. Barbier et Chalonge.

Fig. 125 – La Mission française à Kustanaï.

Fig. 126 – Kazakhes examinant les instruments.

Fig. 127 – Spectrographe de MM. Dufay et Gauzit.

En dépit de l’insuccès des observations astronomiques, cette mission fut loin d’être inutile.

Nouvelles de la science, variétés, informations pp. 289-292. juin1937


Une nouvelle comète La nature du sol lunaire Une belle conférence à Lille sur la Mission de la Société Astronomique de France au Caucase. Un auditoire d’élite, d’environ 400 personnes, avait répondu à l’appel de l’Association Astronomique Nos amis disparus Albert Flammarion Un an après son père,[Ernest, frère de Camille] Albert Flammarion… disparaît à son tour Bibliographie Univers 1937. Quelques aspects de l’Astronomie contemporaine par Paul Couderc. Les Editions rationalistes.

Le ciel du 1er au 31 août 1937 pp. 292-296. juin1937


fig. 128-130

juillet 1937

La célébration du cinquantenaire de la Société Astronomique de France p. 297.


.. 16 juin 1937 en présence de M. Albert Lebrun, Président de la République française …Plus de trois mille auditeurs et spectateurs… vaste amphithéâtre de la Sorbonne, devenu trop étroit pour contenir l’auditoire d’élite…  juillet 1937

Une étoile binaire à éclipse supergéante : VV Cephei par A. Brun pp. 298-300.


Fig. 131 - La région de VV Cephei juillet 1937

Fig. 132 - Grosseur de quelques étoiles supergéantes les mieux connues.

. … si la variable était à la place du Soleil, elle occuperait tout l’espace jusqu’à l’orbite de Jupiter.

La photographie photoélectronique par André Lallemand pp. 300-304.


… avec une amplification de 100 et l’objectif de 50cm dont on dispose à l’Observatoire de Strasbourg, on a l’ équivalent en clarté d’un objectif de 5 mètres de diamètre.. juste le diamètre du grand objectif du mont Palomar. juillet 1937

La pluie de boue du 21 mai 1937 par André Miet pp. 305-306.


Fig. 133, 134, 135, 136, 137 [vues prises au microscope]

Au cours de la nuit du 20 au 21 mai , est tombée … une pluie de boue…. Cette boue contenait des poussières cosmiques……. Le dépôt boueux, séché en chaleur douce, fut étendu sur une feuille de papier. J’enfermai dans une feuille de papier de soie un fort aimant qui fut promené à quelques millimètres au-dessus du dépôt. Cet aimant fut dégagé de la feuille au-dessus d’une plaque de verre qui, soumise à l’examen microscopique, révéla la présence de fines particules de fer (pur ou allié au nickel) cosmiques, car elles présentaient nettement le reflet bleu métallique et les formes caractéristiquees des métaux ayant subi une fusion.

Etoiles naines par P. BAIZE pp. 307-316. juillet 1937


Nous savons aujourd’hui qu’il existe dans le ciel des astres invisibles dont la masse est encore suffisante pour déranger les étoiles voisines dans leur marche ; tel est le proche avenir des naines rouges. Perdant sans cesse de la masse et se refroidissant, ils ne tarderont pas sans doute à grossir la foule des Soleils éteints qui gravitent, anonymes, dans les profondeurs de l’espace.

Ptolémée et ses dépressions par A. Dos pp. 317-320 juillet 1937


Fig. 138 et 139 – Le cirque Ptolémée, d’après Neison (en haut) et Beer Madler (en bas).

Fig. 140 et 141 – Le cirque Ptolémée d’après Saunder en 1897 (à gauche) et en 1906 (à droite)

Fig. 142 – Le cirque Ptolémée. Dessin de M. P. Briault, en 1914.

Fig. 143 – Le cirque Ptolémée, d’après Fauth.

Fig. 144 - Carte des dépressions du cirque Ptolémée.

Fig. 145 – Ptolémée : intensités relatives des taches claires et sombres.

Fig. 146 – Aspect théorique des dépressions du cirque Ptolémée (dessin A. Dos).

Mesures photométriques et colorimétriques de Nova Lacertae 1936 par J. Ellsworth pp. 320-322.


Fig. 147 – Courbe de lumière et courbe colorimétrique de la Nova Lacertae 1936.

Le mouvement des systèmes triples par M. Duruy pp. 323-327.

Exposition de photographies astronomiques d’amateurs p. 327.

Les comètes par F. Baldet pp. 328-332.

fig. 148.


Comète Daniel (1937 a) Comète Whipple (1937 b) Comète Wilk-Peltier (1937 c) Comète Gale (1937 d) Comète périodique Grigg-Skjellerup (1937 e) Comète Finsler (1937 f)

Fig. 148 – Comète Finsler (1937 f) photogrphiée à l’Observatoire de Meudon, par M. F. Baldet, le 17 juillet 1937, de Oh22m à 1h50m ; 1°=21millimètres. (La brillante étoile à 22mm au-dessus à droite de la comète, est  Persée).

* Activité magnétique rotation n° 1118 par PERROTEY p. 332. juillet 1937

L’activité solaire par Marguerite D’AZAMBUJA p. 333-334. juillet 1937


Fig. 149-153 rotations 1118 et 1119 du 10 avril au 4 juin 1937

Fig. 151 à 153 – Protubérance observée le 29 mai 1937 (68°-70°N), à l’Observaoire de Meudon à 7H48m à 8h6m à 8h 30m

Nouvelles de la science, variétés, informations pp. 335-340. juillet 1937


Fig. 154 Occultations d’étoiles par des planètes Nuage de neige devant le Soleil La date exacte du bimillénaire d’Auguste Dans la Légion d’Honneur Suppléments de cotisation Nos amis disparus Bibliothèque

Univers 1937 par P. Couderc , 178 pages

Tempête dans la stratosphère, par Edmond P. Gehu, 246 pages

Détermination et étude du temps newtonien par les occultations d’étoiles par l’Amiral Pirot

The nautical almanac for the year 1938

La materia interstelar par M. Ignacio Puig, brochure de 24 pages

Service des Informations rapides des nouvelles découvertes Comète Finsler (1937f) …

Fig. 154 – Marche de la comète Finsler du 5 au 23 août 1937.

Un cliché.. avec l’objectif Couder de 3m,20 de foyer,n’a rien révélé de particulier dans la tête de la comète Académie de ssciences M Lévy Herman a étudié quantitativement l’absorption de l’oxygène contenu dans un tube de 100 mètres de longueur, sous une pression de 27,7 kilogrammes par centimètre carré .. l’absorption par l’oxygène ne joue pratiquement aucun rôle dans la limite du spectre solaire.

Le ciel du 1er au 30 septembre 1937 pp. 341-344 fig. 154-156 juillet 1937

août 1937

Le cadran solaire de Montargis par M. E. LUIZARD pp. 346-352. août 1937


Fig. 157 – Le Cadran solaire du jardin Durzy, de Montargis.

Fig. 158 et 159 – Faces Nord et Sud du cadran solaire.

Fig. 160 – Périmètre déployé de la Croix de Saint-André formant la pièce principale du cadran solaire.

Fig. 161 – Détail du cadran plat de la face Sud.

Fig. 162 – Reconstitution du cadran solaire du jardin Dursy, à Montargis. Dessin P. Luizard.

Taillé dans la pierre dure, le cadran solaire qui fait l’objet de cette note, se présente à nous comme une pièce de premier ordre. Sa forme octogonale, reproduisant la croix de Saint-André, lui donne un cachet artistique et séduisant. Son inclinaison équatoriale, sa petitesse, la précision qu’il a dans sa graduation horaire, font de lui une petite merveille.

Les fluctuations d’éclat de  Cassiopeae par R . RIGOLLET p. 352. août 1937

♦ L’occultation de Mars par la Lune le 17 juillet 1937 pp. 353-362 août 1937


Fig. 163 – Après l’émersion de Mars. Photographie prise à 22h 21m par M. F. Quénisset à l’Observatoire Flammarion de Juvisy. Le Nord est en bas. Clché de L’Illustration.

Fig. 164 – Mars s’éloigne de la Lune. Photographie prise à 22h 23m par M. F. Quénisset à l’Observatoire Flammarion de Juvisy. Le Nord est en bas. Clché de L’Illustration.

Fig. 165 à 167 – L’occultation de Mars, le 17 juillet 1937 (Immersion et émersion). I. Dessin de M. A. de Paolis, à Rome : l’immersion ; II et III. Dessins de M. G. Oriano, à l’Observatoire de la Société : II = immersion et III= émersion.

Fig. 168 à 171 – Mars après l’émersion. Dessins de M. A. Simon. août 1937

… Pendant les deux semaines qui suivent la Nouvelle Lune, jusqu’à la Pleine Lune, l’immersion se produit par le limbe obscur et l’émersion par le limbe brillant de notre satellite. Depuis la Pleine Lune jusqu’à la Nouvelle Lune, c’est le contraire. Observatoire de Juvisy L’occultation de la planète Mars par la Lune a été observée et photographiée à l’Observatoire de Juvisy. Cinq clichés ont été pris à l’aide de l’objectif Couder de 3m,200 de distance focale. Observatoire de Besançon par Chofardet Observatoire de la Société Astronomique de France par G Oriano 48°51’ 10 »,5 0h 9mmn 22s,0 h=57m 2e contact 21h 18mn 10s+-2s 3e contact 22h 19mn 50s +-4s 4e contact 22h 20mn 30s +-5s Rome Armand de Paolis Asnières L.-M. Granderye Texereau M. Louis Roy, à Toulouse M. Larcel Luizard et son fils Guy, à Montargis M. Emile Touchet à Sévignacq-Meyracq (Basses-Pyrénées) M. André Miet, à Terron-sur-Aisnes (Ardennes) M. Alphonse Simon, à Cornes (Sarthe) M. Rodolphe Aubert, à Lons-le-Saunier (Jura) M. Rivet à Villefranche (Rhône) à Tours (Indre-et-Loire) par MM. Géneslay et Fichefet Roland L. T. Clarkson .. à Trimley, près Ipswich, en Angleterre M. Jean Grisard à Sclessin-Liège (Belgique)

L’Astronomie et la jeunesse par Reysa BERNSON pp. 362-370 conférence faite à la séance du 6 décembre 1933 et mise à jour en juin 1934. août 1937


… les grands-maîtres successifs de l’enseignement en France continuent à planer dans une sereine ignorance du rôlee éducatif de l’astronomie… la plupart des éducateurs actuels, que l’on a jamais intéressés aux choses du ciel, en inculqueraaient difficilement le goût à leurs élèves…. En tout, depuis 1929, 56 séances ayant touché plus de 9 000 élèves d’une centaine d’établissements différents.

Détermination graphique des heures de lever et de coucher de la Lune par P. SELTZER, pp. 370-372 août 1937


Fig. 172 – Appareil construit par M. P. Seltzer pour déterminer les calculs du lever et du coucher de la Lune.

Fig. 173 – Schéma de l’instrument.

Statistiques des taches solaires 1918-1936 par G. ORIANO pp. 372-374. août 1937


Fig. 174 – L’activité solaire depuis 1918. (Moyennes mensuelles)

Fig. 175 – [Comparaison avec les indices de Wolf-Wölfer et les millionièmes de Greenwich]

Le douzième anniversaire de la mort de Camille Flammarion pp. 375-376. août 1937

L’auberge de la jeunesse « Camille Flammarion » par E. P. pp. 377-378. août 1937


Fig. 176 – L’auberge de Jeunesse Camille Flammarion à Linverville (Manche). Ph. J. Leclerc.

Un groupe de Normands a fondé à Linverville (Manche) une Auberge de la Jeunesse. … une lunette de 75mm est à la disposition des jeunes voyageurs .. à 12km de Coutances, et à mi-chemin entre Granville et Carteret.

La Nova Herculis par G. ORIANO pp. 378-380. août 1937


3 tableaux

Fig. 177- Carte de la région de la Nova Herculis d’après le Bulletin n° 899 de H.C.O.

Visibilité des couples serrés par M. DURUY pp. 381-384. août 1937


1 tableau pour deux ouvertures, 90mm et 135mm

Activité magnétique rotation 1119 du 7 mai au 4 juin par PERROTEY p. 384. août 1937

L’activité solaire par Marguerite D’AZAMBUJA p. 385 . août 1937


fig. 178 rotation 1120 du 4 juin au 1er juillet 1937

L’activité solaire pendant le 2ème trimestre 1937 par W BRUNNER p. 386 août 1937

Nouvelles de la science, variétés, informations pp. 387-389. août 1937


Un beau bolide Comète Hubble (1937 g) Comète Finsler (1937 f) Académie des Sciences Un grand nombre des observations faites mettent en évidence la corrélation existant entre les phénomènes solaires et les phénomènes magnétiques et la plupart des faits sont, dans l’ensemble, favorables à l’hypothèse d’un rayonnement de nature électromagnétique, issu des éruptions, et qui, modifiant l’ionisation des couches atmosphériques du Globe, détermine, par cette voie indirecte, les troubles électriques et magnétiques observés. Révélés grâce à la coopération nouvelle, ils mettent en évidence l’intérêt de celle-ci et la nécessité d’en poursuivre le développement juqu’à ce que soit réalisée la surveillance réellemet continue du Soleil. Nomination Bibliographie La navigation aérienne par M. Robert Genty

Le ciel du 1er au 31 octobre 1937 pp. 390-92. août 1937

septembre 1937

♦ La comète Finsler pp. 393-396 septembre 1937


Fig. 181 – La comète Finsler (1937 f) Photographie obtenue par M. F. Quénisset, à l’Observatoire Flammarion, de Juvisy, le 6 août 1937, de 21h 42m à 22h 45m (T.U.). Objectif photographique Couder d=0m,200 f=3m,200 (agrandissement :2,5 fois). [les trainées stellaires font 60mmx 0,5mm soit 12 » pic-vallée]

planche hors-texte VI offerte par M. X. Transformations de la comète Finsler (1937f)

I 2-3 août 1937, de 22h 35m à 0h35m

II 3-4 août 1937, de 23h 5m à 1h5m

III 6 août 1937, de 21h 42m à 23h45m

IV 9 août 1937, de 22h à 24h

Photographies obtenues par M. F. Quénisset à l’Observatoire Flammarion, de Juvisy. (sur tous les clichés on remarque encore une protubérance, large mais courte, à droite, angle de 45° à 50° avec la queue principale)

à l’Observatoire Flammarion de Juvisy, du 6 juillet au 13 août 1937, quarante-trois phototypes de la comète Finsler ont été obtenus

Les comètes par F. BALDET pp. 397-398. septembre 1937


Comète Finsler (1937 f) comète Encke (1937 h)

Vivre… Notre cotisation annuelle et les nouvelles conditions de la vie pp. 399-400. septembre 1937

La planète Mars en 1937 pp. 401-418. septembre 1937


Fig. 182 – [Schéma]

Fig. 183 à 186, I à VI, Dessins de M. L. Roy.

Fig. 183 – Mars le 22 mai 1937. d=18 »2 ; =0 » ; =161° .

Fig. 184 – Mars le 29 mai 1937. d=18 »3 ; =0 » ; =74° .

Fig. 185 – Mars le 12 juin 1937. d=17 »8 ; =0 »,5 ; =328° .

Fig. 186 – Mars le 13 juin 1937. d=17 »7 ; =0 »,5 ; =280° .

Fig. 187 – Mars le 21 juin 1937. d=16 »9 ; =0 »,9 ; =216° .

Fig. 188 – Mars le 13 juillet 1937. d=14 »5 ; =1»,4 ; =15° .

Fig. 189 à 195, Dessins de M. Schlumberger septembre 1937

Fig. 189 – Mars le 8 juin 1937, à 20h (T.U.). d=18 » ; =0»,4 ; =336° .

Fig. 190 – Mars le 24 juin 1937, à 20h20m . d=16 »,6 ; =0»,9 ; =197° .

Fig. 191 – Mars le 6 juillet 1937, à 20h30m . d=15 »,3 ; =1»,9 ; =89° .

Fig. 192 – Mars le 14 juillet 1937, à 20h T.U. d=14 »,4; =1»,4 ; =8° .

Fig. 193 – Mars le 21 juillet 1937, à 19h30m . d=13 »,6 ; =1»,6 ; =295° .

Fig. 194 – Mars le 27 juillet 1937, à 20h10m . d=13 » ; =1»,6 ; =248° .

Fig. 195 – Mars le 29 juillet 1937, à 19h30m . d=12 »,8 ; =1»,6 ; =224° .

Fig. 196 – La planète Mars. (dessin de M. G. Oriano, Observatoire de la Société)

Fig. 197 – La planète Mars. (dessin de M. G. Oriano, Observatoire de la Société)

Fig. 198 – La planète Mars. (dessin de M. G. Oriano, Observatoire de la Société)

Fig. 199 – La planète Mars. (dessin de M. G. Oriano, Observatoire de la Société)

Fig. 200 – Diamètre des blancheurs polaires ;

Fig. 201- Déplacement d’un système nuageux observé au limbe sur Ophis et Xanthe, fin mai 1937.

Fig. 202 à 205 – Voiles sur Solis Lacus et Tithonius Lacus.

faites à l’Observatoire de la Société lunette de 0m,18 M. Texereau communique quelques observations qu’il a faites à son petit observatoire de Saint-Maur, avec un réfracteur équatorial de 110 millimètres d’ouverture libre…. Dans tous les cas il n’a pas cherché à concilier ses croquis avec les cartes de Mars plus parfaites, ce qui est très important.

Dessins des configurations lunaires en vraie grandeur par Maurice DARNEY pp. 419-423. septembre 1937


Fig. 206 – Apparence de la Mer des Crises suivant le point de vue.

Fig. 207 – Apparence réelle de la Mer des Crises.

Fig. 208 – Perspective apparente de la Mer des Crises.

Fig. 209 – Projection de cette apparence sur un plan parallèle au sol lunaire.

Fig. 209 – La Mer des Crises telle qu’elle se présente à nos yeux.

Fig. 211 – La Mer des Crises, telle que pourrait la voir un observateur situé au-dessus de cette formation (dessin de M. Darney). septembre 1937

Fig. 212 – [Schéma]

Fig. 213- Dispositif pratique de redressement.

L’astronomie et la jeunesse (suite et fin) par Reysa BERNSON pp. 424-428. septembre 1937

L’activité magnétique 1937 rotation n° 1121 par Perrotey p. 428. septembre 1937

L’activité solaire par Marguerite D’AZAMBUJA p. 429. septembre 1937


fig. 214 rotation 1121 du 1er au 28 juillet 1937

Huitième réunion de la commission de photographie astronomique par SAGET p. 430. septembre 1937


La séance était consacrée à la photographie du Soleil. … Janssen.. à Meudon … lunette de 135mm .. pied Cauchois (non équatorial) … combinaison de quatre lentilles de Prazmowski image solaire.. 30cm de diamètre … fente de 1mm .. pose de l’ordre de 1/500e de seconde

Nouvelles de la science, variétés, informations pp. 431-436. septembre 1937


Supernova dans la nébuleuse n° 1003 NGC Une super nova dans la constellation des Chiens de Chasse La nature physique de la petite planète Eros Pierres tombées du ciel Kormarine, près de Minsk …188 kilogrammes La pluie de boue du 21 mai 1937 .. grains de pollen de conifères

Fig. 215 – Grains de la pluie de boue du 21 mai 1937. Dessin de M. Courteville (x175).

Un inverseur optique par Louis Lumière

Fig. 216 – Inverseur optique imaginé par M. Louis Lumlière. . Premier dispositif. – 2. Second dispositif.

Académie des sciences Exposition de la Société Astronomique de France au Salon International d’Art Photographique Nos amis disparus Suppléments de cotisation L’heure d’hiver

Le ciel du 1er au 30 novembre 1937 pp. 436-440. septembre 1937

octobre 1937

Les météores par F. BALDET pp. 441-451. octobre 1937


résumé de la conférence faite .. 5 mai 1937…

Fig. 221 – Grande météorite sibérienne du 30 juin 1908. Le lieu de la chute. Plus de 200 cratères remplis d’eau, ayant de 1 à 50 mètres de diamètre, sont répartis sur une aire de 3 kilomètres de diamètre. La météorite s’est fragmentée en de nombreux morceaux en arrivant dans la basse atmosphère. Les arbres ont disparu, déchiquetés et incendiés.

Fig. 222 – Grande météorite sibérienne du 30 juin 1908. Les sapins, soufflés par l’explosion, sont couchés sur le sol, les branches arrachées et leur têtes sont à l’opposé du point de chute éloigné. (Photo L. A. Kulik).

Fig. 223 – Une des cabanes pour l’observation visuelle des météores utilisée par l’expédition de l’Arizona. On aperçoit, sur le toit, une des deux fenêtres garnie du réticule.

Planche Hors-texte VII Le grand météore du 24 mars 1933 Photograpjie instantanée prise par M. Chas M. Brown près de Clayton (New mexico) à 5h. du matiin (M.S.T.)

On désignera sous le nom de météorites les masses de matière solide, quel que soit leur poids mais cependant trop petites pour être assimilées à des petites planètes, arrivant de l’espace sur la Terre.Le mot sera réservé aux phénomènes lumineux produits par les météorites durant leur passage dans l’atmosphère. Dénombrement des météores Météores télescopiques … Vers la quinzième magnitude, le nombre de ceux qui rencontrent la Terre en 24h se chiffre par milliards. Météores visibles à l’œil nu Jusqu’à la quatrième magnitude incluse, les diverses déterminations , concordant avec les anciennes valeurs, donnent environ 24 millions par jour. On compte 300 000 météores de magnitude zéro. Météorites tombantes Le nombre de météorites pesant 5 kilogrammes ou plus, avant leur entrée dans notre atmosphère, est d’environ 90 par an pour les Etats-Unis. Il en passe en moyenne une tous les huit mois au dessus des villes ou villages du pays. Le nombre de météorites pesant 50 tonnes ou plus est d’environ un en trente ans pour les terres de tout le globe . Météorites produisant des cratères Le nombre des météorites pesant 220 tonnes ou plus est d’environ un en cent cinquante ans pour toutes les terres du globe. Le nombre des météorites 50 000 tonnes ou plus est d’environ un en 100 000 ans pour toutes les terres du globe. octobre 1937

Masses de météorites Dépôt annuel En supposant que la Terre a été formée il y a 5 milliards d’année , l’épaisseur totale du dépôt n’atteindrait pas un centimètre.

Vitesse des météores .. du 3 octobre 1931 au 31 juillet 1933, la mission enregistra 22 000 météores en 366 nuits. Les météores solaire dont la vitesse est inférieure à la vitesse parabolique ne représentent qu’une petite minorité des météores observables.

Les courants interstellaires de météores La direction du mouvement de matière météoritique interstellaire réunit deux régions du ciel qui sont obscurcies par des nuages étendus de poussières cosmiques

Jupiter en 1937 pp. 452-454. octobre 1937


Fig. 224 – Jupiter le 5 août 1937 à 21heures T.U. 2=22°. Dessin de M. René Schlumberger.

Fig. 225 – Jupiter le 7 août 1937 à 21heures 10m T.U. 2=328°. Dessin de M. René Schlumberger

Fig. 226 – Jupiter le 11 août 1937 à 19heures 30m T.U. 2=149°.

Fig. 227 – Jupiter le 11 août 1937 à 21heures 30m T.M.E.C. Dessin de M. A. de Paolis

René Schlumberger à Nice Armand de Paolis à Rome

La médaille Abbott par H. GROUILLER pp. 454-458. octobre 1937


.. Université de Lyon … Depuis 1926, la médaille Abbott a déjà été décernée quatre fois Charles F. Butterworth chambre prismatique dont l’ouverture et la longueur focale étaient en pouce 6 1/3 et 42 ½, le prisme avait un angle de 21° et l’objectif était un miroir. M. Loreta est venu à l’Astronomie presque dès l’enfance. M. Brun … 38 cartes .. excellent télescope de Newton de 375 mm d’ouverture M. Dermul très bon télescope Newtonien de Paul Vincart de 200 millimètres d’ouverture

Pierre SALET (1875-1936) par Jean BOSLER pp. 459-462. octobre 1937


1 portrait .. Thèse sur la polarisation de la lumière des astres

La comète Finsler pp. 463-466. octobre 1937


Fig. 229 – la comète Finsler. Photographie obtenue le 7 août 1937, de 21hom à 22h om, par Comas Sola, à l’Observatoire Fabra, de Barcelone. Agrandissement : 2,7.

Observation cinématographique de l’éclipse de Soleil du 19 juin 1936 par Franz FLURY et R. WYSS, pp. 467-468. octobre 1937


notre travail démontre de nouveau, qu’en l’état actuel de la question, on ne peut plus se contenter de la simple observation du dernier contact , mais qu’il est indispensable de procéder aux mesures des cordes.

La cosmogéosphère pp. 469-474. octobre 1937


Fig. 230 - Perspective du pôle Nord. Le Soleil de minuit au cercle arctique. Solstice du 22 juin.

Fig. 231 – Position de la coupole (ciel de nuit). Solstice du 22 juin.

Fig. 232 – Position de la coupole (ciel de nuit). Equinoxe du 22 septembre.

Fig. 233 – Position de la coupole (ciel de nuit). Solstice du 22 décembre.

Fig. 234 – Position de la coupole (ciel de nuit). Equinoxe du 22 mars.

un nouvel appareil cosmographique essentiellement démonstratif

Occultation de Mars le 17 juillet 1937 pp. 474-475. octobre 1937

Deux trombes marines qui évoquent l’Egypte ancienne par V. VIKENTIEV, pp. 476-478. octobre 1937


Fig. 235 – La trombe du 23 septembre 1937.

Fig. 236 – La trombe du 24 septembre 1937.

… La trombe se dessinait toute noire sur le fond bleu-pâle du ciel et était presque verticale.

L’activité solaire par Marguerite D’AZAMBUJA p. 479. octobre 1937


fig. 237 rotation 1122 du 28 juillet au 24 août 1937

Cinémathèque de la Société Astronomique de France deuxième liste des films p. 480. octobre 1937

♦ Nouvelles de la science, variétés, informations pp. 480-485. octobre 1937


L’immense tache solaire d’octobre 1937

Fig. 238 et 239 – La grande tache solaire d’octobre 1937 :le 1er octobre à 19h54m et le 4 octobre à 13h 57m, jour de son passage au méridien central. Objectif Couder d=0m,200, f=3m,200. (Agrandissements directs x 2 fois (le Sud est en haut). Photographie de F. Quénisset, Observatoire Flammarion, de Juvisy.

Fig. 240 – Le Soleil et a grande tache à son passage au méridien central de l’astre, le 4 octobre 1937, à 13h 2m. Photographie de F. Quénisset, Observatoire Flammarion de Juvisy.

Le magnétographe de M. Perrotey, à Juvisy, a enregistré une forte perturbation magnétique les 3-4 octobre 1937… l’immense tache… est passée au méridien central pendant la journée du 4 octobre Comète d’Encke (1937 h) Observation d’un météore le 9 août 1937 àn 0h 3mn (+- 1m) L’Astronomie à l’Ecole primaire Suppléments de cotisation Bibliothèque Liste des livres reçus à titre gracieux

Lea parallaxes dynamiques des étoiles doubles par M. D. Barbier, brochre de 31 pages

Théorie de l’émission de la lumière des nébuleuses par H. Zanstra

L’œuvre astronomique de Gassendi par P. Humbert

Organisation et voyage en U.R.S.S. de la mission de la Société Astronomique de France pour l’observation de l’éclipse totale de Soleil du 19 juin 1936 par A. Kaplan

Un quinzaine de volumes offerts par notre collègue M. Bert

Le ciel du 1er au 31 décembre 1937 pp. 485-488. octobre 1937

novembre 1937

* La Société Astronomique de France par Gabrielle Camille FLAMMARION pp. 489-510. novembre 1937


fig. 246-271, 26 portraits, et 23 portraits des présidents du pemier demi-siècle, en quatre planches hors-texte, offerte par G. R.…

Camille Flammarion vers 1887.

Fig. 246 – Fac-similé d’une page du registre des Procès-Verbaux des Séances, en 1888.

Maurice Fouché (1855-1929) [X1873]

Emile Bertaux (1840-1903)

Mme Emile Bertaux

A Schmoll (1840-1925)

Emile Daguin (1844-1930)

Fig. 252 – L’Observatoire de la Société Astronomique de France en 1890.

Fig. 253 – L’Hôtel des Sociétés Savantes et l’Observatoire de la Société (Façade actuelle)

Fig. 254 – L’équatorial Bardoux de 108millimètres. (Photo Em. Touchet).

Fig. 255 – Equatorial Mailhat de 0m,19 (Coupole Est).

Fig. 256 – L’inaugurationen 1900, du nouvel Observatoire de la Société, après le percement de la rue Danton. (Dessiin de l’époque, par Lucien Rudaux)

A Jarson (devant un cadran solaire

G Fournier

Jacques Camus

Fig. 260 – La nouvelle lunette installée en 1935 à l’Observatoire de la Société. Objectif de 153 millimètres de diamètre. (Photo. A. Hamon) novembre 1937

F. Baldet

Em. Touchet

A Hamon

Eugène Leroy

Ch. Duprat

A Chèvrement

Maurice Ballot

Ch. Boullet

G Blum

André-Bloch

Fig. 271 – L’imprimerie Bivort, rue J.-J. Rousseau (à gauche de la place).

Le futur général-ministre Stéfanik, (à droite). A gauche, notre collègue russe Hansky, qui se noya accidentellement dans la mer Noire.

Planche hors-texte VIII

Les présidents du premier demi-siècle de la Société Astronomique de France

Camiile Flammarion Hervé Faye [X1832 ?] Bouquet de la Grye

F Tisserand J Janssen A Cornu [X 1866 ?]

Planche hors-texte IX

O. Callandreau [X 1872 ?] H Poincaré [X 1873] G Lippmann

Ed. Caspari [X 1860 ?] H Deslandres[X 1872 ? 1881?]B Baillaud

Planche hors-texte X

Pierre Puiseux De La Baume Pluvinel P Appell

Prince Bonaparte Ch. Lallemand Général Ferrié [X 1887 ?]

Planche hors-texte XI

E Fichot [X 1884 ?] Général G. Perrier [X 1892 ?]Ch. Fabry [X 1885 ?]

E Esclangon Jules Baillaud novembre 1937

M. et Mme Camille Flammarion en 1925.

M. G. Bidault de l’Isle

M. Robert Esnault-Pelterie

M. André-Hirsch

Mrs D. Klumpke-Roberts

Isaac Roberts

Les plus grands esprits ont parfois de singuliers aveuglements, tel Auguste Comte affirmant que l’on ne connaîtrait jamais la composition chimique des étoiles…. La Société a été officiellement constituée le 20 juin 1887 et reconnue d’Utilité Publique le 4 avril 1897….. en 1890, la nouvelle façade de l’hôtel Pancoucke fut couronnée par une coupole astronomique, avec salle méridienne, salle de réunion et bibliothèque….. depuis 1935, une nouvelle lunette avec objectif de 153m/m de diamètre, due à une souscription entre les sociétaires, remplace le petit équatorial Bardoux [de 108mm] fig. 260 La nouvelle lunette installée en 1935 à l’Observatoire de la Société. Objectif de 153mm de diamètre (Photo A. Hamon)… Plus du tiers de notre effectif est répandu tout autour du monde.

La célébration du cinquantenaire de la Société Astronomique de France pp. 511-513. novembre 1937


Fig. 277 – La Célébration du Cinquantenaire de la Société Astronomique de France, dans le Grand Amphihéâtre de la Sorbonne, le 16 juin 1937. Au premier rang et au centre, M. Albert Lebrun, Président de la République Française ; à sa droite, Mme Gabrielle Camille Flammarion et M. le Général Perrier ; à sa gauche, M. le Prof. Jean Perrin.

Fig. 278 – La couverture du Programme, avec la nébuleuse « dentelle » du Cygne, et son interprétation.

… Notre Société avait 50 ans 4 mois 19 jours quand on célébra son demi-siècle….. Mlle Germaine Oger, pianiste …

Allocution de M. Jean PERRIN pp. 514-515 novembre 1937

Allocution de M. Jules BAILLAUD pp. 515-520 novembre 1937


… nous sommes aujoud’hui plus de cinq mille, dont deux mille à l’étranger

Conférence de M. le Professeur Ch . FABRY pp. 521-532. novembre 1937


… Je vous demande seulement la permission de comparer l’état de l’astronomie il y a un demi-siècle, avec l’état actuel, et d’essayer de vous montrer par quelles méthodes elle a pu arriver à cet extraordinaire progrès…. On peut peut-être rappeler qu’Auguste Comte, qui n’était pas un esprit timoré sur bien des points, voulant donner un exemple de problèmes qui seraient à jamais insolubles pour l’homme, citait celui-ci : faire l’analyse chimique des astres…on est en présence d’un très gros phénomène ….Il est maintenant presque certain que ces éruptions [solaires] agissent sur la très haute atmosphère.

Adresses présentées à la Société Astronomique de France pour la célébration de son cinquantenaire pp. 533-546. novembre 1937


L’Observatoire royal de Belgique … L’Astronomie occupe dans nos bibliothèques une place d’honneur Les professeurs d’astronomie des universités belges La Société belge d’Astronomie La Société d’Astronomie d’Anvers La Société Astronomique de Grèce L’Astronomical Society of the Pacific

♦ L’exposition de photographies astronomiques d’amateurs du cinquantenaire par F. BALDET pp. 547-552 novembre 1937


Fig. 281 et 282 – Equatorial de M. Genslay, à Tours. A : Mise en place rapide sur le terrain, avec le réticule chercheur de pôle. B : guidage à l’oculaire coudé pendant la pose.

Fig. 283 – Equatorial photographique de M. Lucien Dumser, à Sannois (Seine-et-Oise) L’appareil a été entièrement construit par M. Dumser en bois, carton et métal, à l’exceptioon des trois vis calantes de la roue dentée et de sa vis tangente.

… dix-huit sociétaires répondirent à l’appel de M. Saget et envoyèrent en tout 235 épreuves sur papier. Toutes ces épreuves, couvrant une surface de 8 mètres carrés, furent disposées, le jour même du Cinquantenaire, sur les deux faces d’un panneau installé au pied de l’escalier du grand amphithéâtre de la Sorbonne, et plus de trois mille personnes purent les regarder au passage avant de gagner leurs places….. M. F. Quénisset, à l’Observatoire Flammarion de Juvisy, avait choisi, dans sa très importante collection, quarante épreuves…. M. E. M. Antoniadi, à Paris, avait envoyé une photographie de Nova Persei qu’il obtint à l’Observatoire Flammarion de Juvisy le 20 août 1901. Elle montre, pour la première fois, une auréole autour de la Nova due au résidu d’aberration chromatique de l’objectif, indiquant que sa lumière était émise par un petit nombre de radiations monochromatiques.

L’activité solaire par Marguerite D’AZAMBUJA p. 553. novembre 1937


fig. 284 rotation 1123 du 24 août au 20 septembre 1937

Le ciel du 1er au 31 janvier 1938 pp. 554—556. novembre 1937


fig. 285-286

décembre 1937

* Assemblée générale annuelle de la Société Astronomique de France par André HAMON pp. 557-563. décembre 1937


… dans la belle salle de l’Institut Océanographique… l’administration d’une société de 4 500 membres aussi vivante que la nôtre est une charge autrement lourde que celle de la société trois fois moins nombreuse d’avant-guerre….. L’institution d’un agent, rétribué pour donner à la société tout son temps, deviendra bientôt une nécessité. Mais il faudra pouvoir le rétribuer…. M. G. Bruhat … prononce une très belle conférence intitulée : Les étoiles nouvelles

Compte rendu financier pour l’année 1936 p. 564. décembre 1937


Versements des membres fondateurs 610

Versements des membres perpétuels 10 884

Cotisations arrièrées 2 184

Cotisations courantes 73 635

Cotisations supplémentaires 3 654

Cotisations anticipées 8 373

Droits d’entrée 2 310

♦ Allocution de M. Jules BAILLAUD pp. 565-568. décembre 1937


… Une nouvelle relation se met en évidence, une liaison, sans doute de cause à effet, entre des éruptions brillantes sur ke Soleil et les phénomènes d’évanouissement en T.S.F…. Plusieurs comètes ont apparu cette année, intéressantes pour les astronomes. Elles ont été étudiées avec succès à l’Observatoire de Juvisy par notre infatigable collègue, M. Quénisset.

Les progrès de la Société Astronomique de France par Mme G. Camille FLAMMARION pp. 569-572. décembre 1937


… pour la première fois depuis sa naissance, elle a, sur l’initiative de M. Camus, organisé une mission en lointain pays, pour l’observation de l’éclipse totale de Soleil du 16 juin 1936…. Une deuxième innovation est la création par M. Leclerc de la Cinémathèque de la Société… Bibliographie mensuelle d’astronomie…. Service d’informations rapides… Et il arrive qu’aujourd’hui nous nous trouvons devant ce dilemme : augmenter la cotisation ou nous anémier.

La cotisation pour l’année 1938 p. 572 décembre 1937


^ Nouveaux membres pp. 573-578 1 membre fondateur, dix membres perpétuels, 135 membres ordinaires.

Elections générales du 10 novembre 1937 pp. 578-580

Prix et médailles décernés par la Société pp. 580-581

Activité magnétique rotation n°1124 par PERROTEY p. 582. décembre 1937


Fig. 287 – Perturbation magnétique du 4 octobre 1937.

La petite planète Eros p. 582

L’activité solaire par Marguerite D’AZAMBUJA p. 583. décembre 1937


Fig. 288 rotation 1124 du 20 septembre au 18 octobre 1937

Groupe d’Alsace par P. MULLER pp. 584-586. décembre 1937


… M. Danjon … souligne que la lumière zodiacale pourrait faire l’objet d’observations collectives et simultanées des amateurs, d’autant plus qu’il n’est besoin pour cela d’aucun instrument. … M. Muller présente un nouveau micromètre à double image.

Nouvelles de la science, variétés, informations pp. 586-592. décembre 1937


1 portrait La comète d’Encke Une nouvelle petite planète intéressante : l’objet Reinmuth L’annuaire Astronomique et Météorologique Camille Flammarion pour 1938 Suppléments de cotisation Bibliographie

Sur les Autres Mondes par L. Rudaux…. 73 planches en noir, 20 planches en couleurs, et 313 gravures..
Atlas spectral par Josef Klepesta.. 5 planches stellaires et 2 planches de spectres des principales étoiles-types, de dimension 35cm sur 25cm et relié… Echos du cinquantenaire de la Société

Portrait de Gaston Armelin

^ Le ciel du 1 au 28 février 1938 pp. 592-595 fig.290-291

Table alphabétique des matières pp. 596-598

Planches Hors-Texte p. 598

Table alphabétique des auteurs et des noms cités pp. 599-605

Liste des membres fondateurs de la Société pp. 606-611

Bienfaiteurs de la Société Astronomique de France p. 612 décembre 1937




Download 7.48 Mb.
leave a comment
Page12/107
Date conversion07.12.2011
Size7.48 Mb.
TypeДокументы, Educational materials
Add document to your blog or website

страницы: 1   ...   8   9   10   11   12   13   14   15   ...   107
плохо
  1
Your rate:
Place this button on your site:
docs.exdat.com

The database is protected by copyright ©exdat 2000-2017
При копировании материала укажите ссылку
send message
Documents

upload
Documents

Рейтинг@Mail.ru
наверх